Gospel Mag

 

Gospel Mag / Blog / Ce que nous sommes réellement

Ce que nous sommes réellement

Tricia OaksVie chrétienne

« Ce qu’il y a de plus triste chez ceux qui se préparent à faire la fête, c’est qu’ils laissent à la maison ce qu’ils sont réellement. » – Marilyn Monroe, My Story

Bien que nous comprenions en tant que chrétiens que nous sommes des pécheurs vivant dans un monde déchu, nous essayons de dissimuler nos fautes. Nous allons au culte ou dans notre groupe de maison en faisant comme si tout allait bien, comme si nous n’avions besoin ni de prière, ni d’aide, ni de conseil.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

Nous ne voulons pas être les seuls à admettre nos imperfections. Nous n’avons aucun mal à dire des « autres » qu’ils ont besoin d’arrêter d’être médisants ou de réfléchir sérieusement à la manière dont ils élèvent leurs enfants. Mais il nous est plus difficile de parler honnêtement de nos propres travers. Nous préférons laisser ce que nous sommes réellement à la maison.

Marilyn Monroe connaissait Hollywood de l’intérieur quand elle a fait la remarque citée plus haut. Elle était consciente qu’elle ne côtoyait pas des personnes sincères et vraies, mais ayant une amabilité de façade afin de maintenir une ambiance légère et d’être appréciées de tous. Nous avons tendance à faire la même chose avec nos frères et sœurs en Christ afin de protéger notre propre réputation.

Mais l’Évangile nous permet d’être réellement humains. Si nous comprenions vraiment que le pardon du Christ est suffisant, nous serions moins enclins à nous cacher derrière des formules de politesse et des banalités. Si nous pouvions nous permettre devant les autres d’avoir des fautes entièrement effacées par la grâce de Dieu, nous pourrions plus facilement renoncer à une amabilité de façade pour aimer vraiment. Jésus a pris sur lui nos imperfections à la croix. Lorsque nous nous tournons vers lui, nous pouvons librement admettre que nous avons besoin de prière, d’aide et de conseil. En Christ nous sommes libres de nous présenter tels que nous sommes.

Mes frères et sœurs, ne cachons pas ce que nous sommes vraiment derrière une façade. Nous sommes le peuple que Dieu a choisi. Nous pouvons donc avoir compassion les uns des autres et porter nos fautes les uns des autres avec bonté et humilité (Col 3.12-13). Tout comme le Seigneur nous a pardonnés, pardonnons-nous les uns aux autres. Et que ce pardon nous suffise.

facebook google twitter
mode, théologie, emily jensen

La théologie de la mode – Quand les vêtements deviennent une distraction

rosaria champagne butterfield, lesbienne, témoignage

Une conversion improbable