Gospel Mag

 
amoureuse, athée, paula marsteller

Je suis en train de tomber amoureuse d’un athée

Paula Hendricks MarstellerRelations

Une jeune fille m’a demandé conseil par mail. « Je suis en train de tomber amoureuse d’un athée », m’a-t-elle expliqué. L’homme en question est son partenaire de danse. Ils se voient donc plusieurs fois par semaine. Sachant qu’elle n’est pas la seule à tomber amoureuse de quelqu’un qui ne partage pas sa foi, elle m’a donné son accord pour partager avec vous ma réponse.

Annonce : Abonnez-vous à la lettre de nouvelles et recevez gratuitement un nouveau livrel (ebook).

Je te remercie de m’avoir écrit. Même si le ton de ma réponse peut te sembler sévère, mon but n’est pas de te condamner, mais de te réveiller.

Un athée et un chrétien ne sont pas compatibles.

Un chrétien est une personne unie à Christ. Un chrétien a été délivré par Jésus des ténèbres du péché et transféré dans sa merveilleuse lumière – il a été transformé de fond en comble. L’Esprit de Christ habite en lui. Il a reçu une nouvelle identité enracinée en Christ. Christ est sa vie. Christ est la raison pour laquelle il est maintenant accepté et aimé par Dieu le Père.

Par contre, un athée nie l’existence de Dieu. Un athée a de la haine pour Dieu, comme toi et moi avant que Dieu ne nous ouvre les yeux et que nous ne comprenions notre besoin d’être pardonnées et purifiées de nos péchés, d’être réconciliées avec notre Créateur et de recevoir une justice « étrangère » (ne venant pas de nous), afin que nous puissions vivre pour toujours avec un Dieu saint.

Comment est-ce que je sais qu’un chrétien et un athée ne sont pas compatibles ?

Il y a des années de cela, l’apôtre Paul a écrit aux chrétiens de Corinthe et leur a recommandé de ne s’engager dans aucune forme de partenariat étroit avec des non-croyants. Après leur avoir dit de ne pas former « avec les non-croyants un attelage disparate » (image d’un bœuf et d’un âne essayant de labourer ensemble… ce qui ne marche pas, chacun voulant faire à sa façon), Paul leur pose les questions suivantes :

« Quelle association peut-il y avoir entre la justice et le mal ?

Quelle communion entre la lumière et les ténèbres ?

Quel accord entre le Christ et Bélial ?

Quelle part, pour le croyant, avec le non-croyant ?

Quel contrat, pour le sanctuaire de Dieu, avec les idoles ?

En effet, nous sommes, nous, le sanctuaire du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et eux, ils seront mon peuple. Aussi sortez du milieu d’eux et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas ce qui est impur, et moi, je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous, vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. » (2 Co 6.14-18)

Une application actuelle de ces versets est que nous ne devrions pas nous marier (ni sortir ou désirer sortir) avec quelqu’un qui ne cherche pas Dieu de tout son cœur et ne trouve pas son plaisir en lui. Le roi Salomon a commis cette erreur, et il est dit en 1 Rois 11.4 :

« Ses femmes inclinèrent son cœur vers d’autres dieux ; son cœur ne fut pas tout entier avec le Seigneur. »

Tu vas devoir choisir entre Dieu et cet homme. Tu ne peux pas avoir les deux. Jacques nous avertit :

« Adultères ! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est hostilité à l’égard de Dieu ? Celui qui est décidé à être ami du monde se rend donc ennemi de Dieu. » (Jacques 4.4)

Il me faut toutefois préciser que si tu choisis Dieu plutôt que cet homme, Dieu ne t’aimera pas plus qu’il ne t’aime déjà. Cela ne te fera pas gagner des points supplémentaires. Si tu crois sincèrement que Christ est ton Sauveur et Seigneur, tu es déjà sa fille bien-aimée à 100 %.

Cela signifie-t-il que tu es libre de sortir avec cet homme ? En aucun cas ! D’ailleurs, pourquoi le voudrais-tu, alors que Christ s’est révélé à toi comme le plus grand trésor qui existe – dans cette vie comme dans la vie à venir.

Je comprends que tu puisses éprouver de forts sentiments pour cet homme. J’ai connu cela moi aussi. Mais si tu es comme moi, je pense que ce que tu éprouves n’est pas le véritable amour, mais une sorte de désir romantique… peut-être même un genre de convoitise. Je t’encourage à :

  1. Te demander si tu es vraiment née de nouveau, et si Jésus-Christ est vraiment à la fois ton Sauveur et ton Seigneur (il ne peut pas être l’un sans l’autre !)
  2. Parler de ton combat avec une femme plus âgée qui connaît le Seigneur. Sois parfaitement honnête avec elle, et demande-lui de t’aider à tenir tes engagements dans ce domaine.
  3. Mets un terme à ta relation avec cet homme. Ne lui envoie pas de texto. Fuis !
  4. Cherche le Seigneur Jésus dans sa Parole. Apprends à le connaître. Apprends à trouver ta joie en lui comme il trouve la sienne en toi.

Je prie pour toi,

Paula

facebook google twitter